• Sevrage et changement d'alimentation

    Sevrage et changement d'alimentation<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Le jeune lapin commence son sevrage à partir d’un mois et le finit vers ses 5 mois. Il va en effet passer progressivement de l’alimentation exclusivement maternelle à des granulés, du foin… Pour accompagner ce changement son tube digestif va subir de nombreuses variations.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Sa maman va commencer ce processus en donnant de moins en moins de lait et poussant ainsi ses petits vers un autre moyen de se nourrir. <o:p></o:p>

    Vous pouvez pour votre part choisir des granulés « spécial junior ». Il faut savoir que ce type de granulés est souvent semblable à celui pour adultes et seul la taille est plus petite pour être plus facilement mangeable par les petites dents des bébés. Vous pouvez donc très bien garder les granulés que vous utilisez actuellement, les bébés arriveront de toute façon a récupérer les miettes qui se font naturellement dans la mangeoire de la maman et puis ils sont naturellement attirés par ce que maman mange et pas un mangeoire différent !<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Pour les légumes, il y a deux façons de penser : la première est de ne donner des légumes aux lapins qu’a partir de leurs 6 mois pour préserver leur estomac encore fragile et la deuxième qui estime que dans la nature le lapin mange exclusivement des légumes et des fruits et qu’il est donc inutile d’attendre les 6 mois du moment que l’aliment frais est donné progressivement. <o:p></o:p>

    Ses deux écoles sont valables et il faut pouvoir les relativiser en attendant que le lapin soit habitué à la nourriture adulte. Une fois sevré complètement (3 mois) on pourra lui proposer des légumes très progressivement d’autant plus que les 6 mois du lapin ne sont pas révolus. Chaque lapin est différent et même si un des lapereau accepte cette nourriture, son frère ou sa sœur pourrait très bien être malade il faut donc les surveiller individuellement. <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Par exemple le lundi : une rondelle de carotte, le mardi et mercredi, on regarde ses selles pour s’assurer qu’il digère bien et qu’il n’a pas de diarrhée. Si aucun problème n’est décelé on peut lui proposer une nouvelle rondelle et ainsi tout les deux jours en surveillant toujours bien sa litière pour réagir directement en cas de problème en retirant l’aliment et les granulés pour ne laisser que le foin qui va l’aider a retrouver un équilibre.<o:p></o:p>

    Une fois la carotte bien intégrée vous pouvez recommencer avec un autre aliment frais en vérifiant qu’il n’est pas nocif pour lui. Préférez tout de même les légumes aux fruits qui sont parfois très sucrés et font grossir, quand le lapin est en croissance il n’y a pas de problème mais une fois adulte l’embonpoint pourrait devenir un problème.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Une fois adulte (6-8 mois) vous pouvez continuer à proposer des légumes et fruits frais en restant progressif mais en augmentant les quantités : une moitié de carotte par jour par exemple s’il est déjà habitué à cet aliment. Zoé ne mangeait pas les carottes que je lui proposais quand elle avait environ 8 mois, je lui ai râpé et elle a automatiquement commencé à en manger, j’ai progressivement grossi les morceaux (râpé, rondelles fines, rondelles épaisses puis en entier) et elle s’y est habituée très facilement. Vous pouvez donc procédé de la même façon si vous vous apercevez que votre lapin n’accepte pas tel ou tel aliment car c’est peut-être la difficulté de le manger qui le bloque.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>Si vous voulez changer les granulés de votre lapin il faudra également le faire progressivement en les mélangeant au départ et en éliminant petit à petit les anciens granulés. Chaque changement peut entraîner un refus de la part du lapin (par exemple j’avais trouvé des granulés simples pour Zoé pour ne plus utiliser les mélanges) elle n’a jamais accepté ce changement et se privait de manger tant que je lui donnais pas ses mélanges. Ses mélanges n’étant pas mauvais en soit je suis retourné à la première alimentation car ils font visiblement son bonheur. <o:p></o:p>

    Par contre si un lapin a une alimentation vraiment mauvaise (granulés bas de gamme, pain sec,…) il faut persister car elle pourrait lui valoir des problèmes de santé. <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>En Bref : <o:p style="color: #ff0000;"></o:p>

    -          C’est la maman qui déclenche le processus de sevrage, pas vous.<o:p></o:p>

    -          Introduire les aliments sec ou frais de façon progressive que votre lapin soit jeune ou adulte.<o:p></o:p>

    -          Couper ou râper les aliments frais si votre lapin hésite à les manger.<o:p></o:p>

    -          Augmenter les quantités une fois que votre lapin est adulte.<o:p></o:p>

    -          Le changement d’alimentation n’est pas anodin chez le lapin et n’est pas forcément accepté immédiatement.<o:p></o:p>

    -          Persister dans le changement d’alimentation si celle-ci n’est pas conseillée pour le lapin.<o:p></o:p>

      


  • Commentaires

    1
    neigibus
    Mercredi 21 Avril 2010 à 20:30
    bonjour !!! je vient de lire sur le site que le sevrage se faisait de 1 à 5 mois or mon lapin n'a que 2 mois et ne mange que des croquettes . Faut-il lui donner du lait (vache)?
    2
    zoelapin Profil de zoelapin
    Mercredi 21 Avril 2010 à 22:12
    Effectivement plus le sevrage se fait tard et naturellement mieux c'est pour la santé et la durée de vie du lapin.
    Pour le moment tu as tout à fait raison de ne lui donner que des croquettes car il ne peut pas encore bien digérer les fruits et les légumes. Par contre fais attention à ce que les croquettes soient de bonnes qualité.

    Et surtout pas de lait et encore moins de lait de vache. Chaque lait est adapté pour nourrir le petit de l'animal qui le produit. On ne peut pas tirer le lait des lapins qui ont la possibilité de le retenir.
    Habituellement on nourri les lapereaux qui n'ont pas la possibilité de têter leur mère pour différentes raisons avec du lait de chat lyophilisé dont on double la dose car le lait de la lapine est deux fois plus riche que celui de la chatte.
    Mais surtout on ne peut plus réintégrer le lait dans l'alimentation du lapereau une fois qu'il a été sevré (naturellement ou non) car son estomac ne le digère plus et cela risque de lui donner une diarrhée très grave qui peut être mortelle.
    Je te souhaite plein de bonheur avec ton petit lapin
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :